Pas d'annonce actuellement

UNE QUALIFICATION ACQUISE AVEC LES TRIPES POUR LE RCSA


Dimanche 15 mais, sur le superbe complexe de St Jory, les rugbymen du RCSA étaient opposés, pour le compte des 16ème de finale du championnat de France à la formation de Gradignan champion du comité Coté d’Argent.
Avant le début de la rencontre un quiproquo s’installe en effet les trois arbitres du Périgord Agenais nous annonce que le règlement prévoit que cette rencontre doit se disputer à douze et non à quinze.
Grosse discutions entre les dirigeants et les arbitres qui, sous les arguments des deux formations, acceptent que la partie se dispute à quinze.
Les Aveyronnais vont jouer la première mi-temps face à un vent violent. A la 7ème, les Girondins bénéficient d’une touche dans les 22m adverse et enclenchent un maul qui progresse, le ballon est extrait mais au moment d’aplatir le centre commet un en avant, l’arbitre revient sur l’action et sanctionne les « bleus et verts » pour un mauvais geste.
La partie est équilibrée, mais les « jaunes et bleus » ont tendance a rendre trop facilement le ballon à leurs adversaire en tentant des dégagements au pied qui s’avèrent stériles.
A la 21ème, Carrat est sanctionné d’un carton blanc pour avoir écroulé un maul. Sur l’action le n° 10 rate une pénalité des 22m légèrement décalée, il en ratera une autre deux minutes plus tard sur un plaquage jugé dangereux.
A la 38ème ce même joueur ouvrira le score sur une nouvelle faute des Aveyronnais. L’arbitre siffle la mi-temps sur le score de 3 à 0 pour Gradignan.
Les hommes de Capelle et Sainz ont la partie en main à condition de s’appuyer sur le vent pour occuper le camp adverse.
Dès le coup d’envoi, les « jaunards » relancent de leurs 30m et ce qui devait arriver arriva, un ballon tombé, récupéré par l’adversaire qui court pour le déposer enterre promise, avec la transformation réussie, Gradignan prend un avantage certain. Gradignan 10 RCSA 0.
A la 44ème les coéquipiers de Bernat héritent d’une pénalité 22m face au poteau mais notre buteur rate sa cible.
A la 55ème, nos joueurs jouent une pénalité en touche mais le ballon échoue en ballon mort. La pression s’empare des « jaunes et bleus » qui bien que dominateurs ne parviennent pas à recoller au score et surtout remontent les ballons à la main au lieu d’utiliser un jeu au pied leur permettant d’occuper le camp adverse et de mettre leurs adversaires sous pression.
A la 63ème nouvelle occasion des 22 m de face encore ratée, heureusement deux minutes plus tard suite à un bon travail des avants en touche, Galtier réussit la pénalité. Gradignan 10 RCSA 3.
Les St Affricains mettent sous pression leurs adversaires qui sont réduits à un rôle défensif. A la 75ème, maul des Aveyronnais, progression dans l’axe mais le ballon ne sort pas, mêlée à eux.
Sur l’action qui suit les Aveyronnais se font bloque à 2m de la ligne mêlée à 5m. Sur cette dernière, le « vieux » Andréani s’arrache et en force dépose le ballon au pied des poteaux, Galtier transforme égalité parfaite au score, nous aurons droit à des prolongations.
La première mi-temps jouée face au vent met en évidence la fatigue qui assaille les deux formations mais dont les Girondins semblent plus réceptifs. A la 10ème, Galtier réussit une pénalité et donne pour la première fois de l’après-midi l’avantage aux siens. Gradignan 10 RCSA 13.
Dès la reprise les « verts et bleus » jouent une touche aux 30, le maul se structure et avance, le ballon sort et le n°10 adresse une passe au pied a l’ailier qui est bloqué sur la ligne.
L’arbitre sanctionne Andréni d’un carton blanc. Pénalité aux Girondins qui tapent en touche mais se font subtiliser le ballon sur le lancer.
Les Gradignanais jettent leurs dernières forces dans la bataille en jouant les pénalités en touche mais les St Affricains, bien qu’en infériorité numérique, font preuve de beaucoup de solidarité pour repousser les assauts adverses.
Après 5mn d’arrêts de jeu l’arbitre libère les 22 acteurs pour la plus grande joie des supporters Aveyronnais qui avaient faits le déplacement.
Belle victoire du RCSA acquise dans la douleur mais avec beaucoup de solidarité et d’envie. Dommage de ne pas avoir utilisé le jeu au pied pour occuper le camp adverse, mais seule la victoire est belle alors…..

Par rcsa le 16/05/2016


- A LIRE AUSSI -



- VOS REACTIONS -


crampon
Bravo "le vieux" ! Tu as régalé les supporters. Laiss' béton pour ce qualificatif (le rédacteur de l'article ne veut pas que tu chopes le melon...).
Posté le 18/05/2016